FANDOM



Œil de corneille – Sur tout le territoire, racine semblable à celle du cyprès.

Source Modifier

  • Les plantes sauvages
  • Vous pouvez également obtenir cette entrée en donnant un rayon de miel ou 50 orins, à une des femmes du village des briquetiers pendant le Chapitre III après avoir finit la quête « La récolte ». La femme en question se trouve dans la hutte en face de celle de Vaska.

Botanique Modifier

Oeil de corneille

© arc en ciel

Œil de corneille

TRONC : couvert d'une écorce gris-brunâtre, assez fine et crevassée longitudinalement. Les très nombreuses branches disposées tout autour du tronc, sont dressées, et leurs rameaux cachent totalement la partie centrale de l'arbre. FEUILLES : de 0,5 à 1 mm, sont réduites à des écailles imbriquées. Elles sont opposées deux à deux et les deux suivantes sont décalées de quatre vingt dix degrés. FRUITS : sont des petits cônes oblongs de quelques millimètres. Les cônes (œil de corneille) mâles jaunâtres, situés au bout des jeunes rameaux, libèrent une grande quantité de pollen en février-mars ; les cônes femelles verts contiennent des ovules que le pollen apporté par le vent fécondera,, ils formeront des strobiles dont les écailles pentagonales portent une pointe émoussée. Chacune abrite plusieurs graines munies d'une petite aile, mettront 2 ans à mûrir.

La composition de l’œil de corneille : riche en pycnogénols, présente un grand intérêt dans le traitement des troubles vasculaires tels les hémorroïdes et les varices. Les flavonoïdes présents ont une action anti inflammatoire également très utile dans le traitement des crises hémorroïdaires. L’œil de corneille renferme un taux élevé d’oligomères proanthocyanidoliques aux propriétés veinotoniques recherchées en cas de jambes lourdes. Ils assurent une meilleure dynamique vasculaire empêchant le sang de stagner dans les jambes.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .