FANDOM


Tw2 journal Adampangratt

Adam "Adieu" Pangratt est mercenaire et commandant de la Compagnie libre. Avant sa carrière militaire, il était chef de la bande surnommée les « chats polissons ». En raison de leurs activités, la bande a été emprisonné à Kovir. Après que la bande soit libérée par Esterad Thyssen, ils sont partie vers la Rédanie où ils se sont réorganisés en unité de fortune au nom de la Compagnie libre.

Adam, et l'ensemble de la Compagnie libre, ont pris partie aux batailles de Mayen et de Brenna, après lesquelles, et malgré le fait qu'il n'avait pas encore divorcé sa femme, il demanda la main du Doux Étourneau en mariage.

Dans The Witcher 2: Assassins of KingsModifier

Adam "Adieu" Pangratt est un personnage secondaire dans The Witcher 2: Assassins of Kings.

Quêtes liées Modifier

Entrée de journal Modifier

Quiconque possède des notions d'histoire militaire ou a déjà entendu des récits de guerre connaît le nom d'Adam Pangratt, dit "Adieu". Il faisait partie des "Félins", ces prisonniers politiques, agitateurs et autres détenus que le roi Esterad Thyssen avait libérés, pendant la seconde guerre contre Nilfgaard, pour contribuer, officieusement, à l'effort militaire des royaumes du Nord. Ces hommes étaient au cœur des unités de fortune de Kovir et de Poviss qui affluaient vers le sud à cette époque. Adam Pangratt était à la tête de la valeureuse Compagnie libre durant la fameuse bataille de Brenna, quand l'offensive nilfgaardienne fut contrée et les Escadrons noirs repoussés derrière la Iaruga. On dit qu'Adam demanda ensuite à un autre soldat de fortune que Brenna avait rendu célèbre, Julia Abatemarco, dite "Petit Chaton", de l'épouser. Sans eux, la bataille aurait pris un tout autre tournant…
Si Geralt s'allie avec Vernon Roche :
À l'époque où se situe notre récit, Adam Pangratt était au service du roi Henselt. Sa réputation était telle qu'il ne manquait jamais de travail, et son employeur savait se montrer généreux avec les mercenaires qui en étaient dignes. Et il ne fait aucun doute que les vétérans de Pangratt méritaient leur solde. Ils acceptèrent de sécuriser le périmètre du brouillard avec un professionnalisme exemplaire, digne des plus grands soldats.
Si Geralt le tue :
Geralt le croisa à nouveau lorsqu'il traversa les tunnels souterrains de Vergen. Hélas, cette fois, ils n'étaient pas du même côté, et cette rencontre fortuite coûta la vie au soldat de fortune.
Si Geralt l'aide à tuer la Troll :
Geralt le rencontra alors qu'il explorait les gorges et que les hommes de Pangratt affrontaient un troll. Geralt se joignit à eux et ils eurent raison de l'ennemi. Reconnaissant, le soldat de fortune décida de changer d'employeur, à défaut de pouvoir regagner le camp d'Henselt. Il s'allia donc aux forces de Vergen.
"Adieu" tint parole et, durant la bataille pour la deuxième porte, il prouva que sa réputation était méritée.
Si Geralt ne tue pas la Troll :
Geralt le rencontra alors qu'il explorait les gorges et que les hommes de Pangratt affrontaient un troll. La mort du monstre étant contraire aux intérêts du sorceleur et, comme les hommes d'Adam refusaient de céder, la situation tourna à l'affrontement. Mais le soldat de fortune finit par se montrer raisonnable et il reconnut la supériorité technique de Geralt. Il se rendit et devint le premier prisonnier de guerre du conflit qui venait de naître.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .