FANDOM


Ave Henselt ! est une quête dans le Chapitre II de « The Witcher 2: Assassins of Kings » si Geralt s'allie avec Vernon Roche.

Affiche Modifier

Un grand tournoi en arène !

Selon la volonté de Sa Gracieuse Majesté le roi Henselt, je vous annonce l'ouverture des inscriptions à un grand tournoi d'épéistes. La maîtrise de l'épée est la vertu des soldats ! C'est pourquoi quiconque s'y entend à l'art de guerre est libre de participer. Que vous soyez parent ou étranger, homme ou femme, si la vue de votre propre sang sur le sable ne vous effraie pas, je vous attend près de l'arène.
Ave Henselt !
Proximo Lamebois

Guide Modifier

Cette quête commence lorsque Proximo s'approche de Geralt dans le camp kaedwenien (après avoir terminé la quête « Le boucher de Cidaris »), et lui explique que le roi Henselt est très impressionné par le sorceleur et a annoncé un grand tournoi. Geralt est invité à participer. S'il veut, il doit tout simplement parler avec Proximo à l'arène pendant l'aprèsmidi. Il y a quatre adversaires, et entre les deux premiers, un peu de temps four se reposer. Chaque duel termine lorsqu'un des deux combattants cède à l'autre (Pour Geralt, ceci se fait en appuyant sur la Tw2 control f).

Le premier adversaire est Gwydion, un guerrier sans armure qui se sert de deux épées. Le deuxième est Rendag, en armure complète et portant un bouclier. Le troisième est Borin, légèrement armuré et se servant d'une épée à deux mains. Toute de suite après la rencontre avec Borin est Cyn. Si le sorceleur cède à quiconque des kaedweniens, la quête échoue.

Après le duel contre Cyn, Geralt peut lui parler dans le camp des Stries Bleues ce qui terminera la quête. Si le sorceleur l'a battu dans l'arène, il aura la chance de coucher avec elle.

Entrée de journal Modifier

Henselt adorait les combats de gladiateurs. On pouvait même le qualifier de connaisseur. Il aurait volontiers regardé le sorceleur, excellent épéiste, affronter les meilleurs bretteurs kaedweniens dans l'arène. Proximo, le maître de l'arène, ne tarda guère à demander à Geralt de participer au tournoi. Les combats n'étaient pas à mort, mais aucun coup d'épée n'était feint et le sang coulait sur le sable de l'arène, du matin au soir. Le sorceleur considéra un moment l'offre puis accepta que Proximo l'inscrivît au tournoi.
Un homme du nom de Gwydion fut son premier adversaire. Il combattit bravement mais ne fit pas le poids face à l'épée du sorceleur. Geralt se prépara pour le combat
Son combat contre Rendang permit au sorceleur d'utiliser des techniques qu'il employait rarement, compte tenu de la facilité avec laquelle il combattait. Il vainquit assurément et se qualifia pour le duel suivant.
Borin, l'adversaire suivant, donna tout ce qu'il avait, mais il perdit quand même. Parmi les Kaedweniens, aucun ne voulait plus affronter le sorceleur à la régulière. Henselt s'énerva comme une truie à laquelle on aurait enlevé le petit, et c'est Cyn qui vint défier Geralt. Le sorceleur vit à quel point la jeune femme avait envie de gagner pour montrer aux hommes qui avaient échoué ce dont elle était capable. Notre héros se demanda ce qui était le plus important : gagner ou rendre Cyn heureuse ?
Si Geralt cède à un des kaedweniens :
Certes, Geralt était un sorceleur hors normes, mais c'était un bien piètre gladiateur. En d'autres termes, il perdit le combat, quitta le tournoi et devint un héros indigne de ma prose. Si par la suite j'ai continué de narrer ses aventures, c'est uniquement parce qu'il payait mes ardoises.
Si Geralt cède à Cyn :
Le sorceleur décida de laisser Cyn gagner mais il le fit si maladroitement que son intention n'échappa pas à la jeune femme. La fille s'énerva et partit, furieuse contre le sorceleur. Comme vous pouvez le voir, Geralt peut se comporter parfois comme un sot, lui qui ne comprend jamais rien aux femmes.
Le sorceleur tenta de calmer Cyn mais ses paroles n'arrangèrent rien. Toujours irritée contre lui, elle ne voulut point entendre ses excuses. Elle avait passé toute sa vie d'adulte à tenter de rivaliser avec les hommes et à passer outre les discriminations. Elle avait même surpassé les autres soldats de Roche. Le comportement du sorceleur lui apparut comme une insulte, Geralt l'ayant présumée inférieure. Notre héros, fort de cette leçon, décida de traiter Cyn comme elle le méritait mais il ne put réparer les dommages causés. Ainsi prit fin l'histoire des combats dans l'arène.
Si Cyn cède à Geralt:
Le sorceleur se dit que Cyn s'énerverait s'il truquait le combat. Aussi la vainquit-il, non sans mal, remportant finalement le tournoi. Après avoir récupéré sa récompense, il se dit qu'il serait judicieux de discuter des ambitions de la jeune femme avec elle.
Lorsque Geralt vint voir Cyn après le tournoi, il vit qu'elle était heureuse qu'il l'eût prise au sérieux dans l'arène. Il faut savoir que la jeune femme avait passé toute sa vie d'adulte à tenter de rivaliser avec les hommes et à passer outre les discriminations. Elle était même parvenue à surpasser les autres soldats de Roche. Geralt avait reconnu son potentiel et il l'avait traitée avec égard. Un sentiment de respect mutuel grandissant entre eux, la distance physique qui les séparait s'amenuisait. Ce qui arriva ensuite ne nous regarde pas.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .