FANDOM



Les fleurs de bident sont utilisées dans la fabrication du fisstech.

Source Modifier

  • Les plantes des marais
  • Une des entrées de journal qu'on peut obtenir en offrant de la nourriture à la vieille femme du village agricole des faubourgs pendant le Chapitre I.
  • Vous pouvez obtenir cette entrée de journal en offrant de la nourriture à une des vieilles citadines dans les faubourgs ou en donnant une fleur de feainnewedd à la chasseresse Scoia'tael au camp des non-humains.
  • Vous pouvez également obtenir cette entrée en donnant un rayon de miel ou 50 orins, à une des femmes du village des briquetiers pendant le Chapitre III après avoir finit la quête «La récolte ». La femme en question se trouve dans la hutte en face de celle de Vaska.

Notes Modifier

  • Yaren Bolt explique à Geralt ce que sont les fleurs de bident (même si le sorceleur en est déjà au courant) pendant la quête « Fleurs et or »

Botanique Modifier

Bident2

© arc en ciel

Bident

Plante herbacée, haute de deux à quatre pieds, rameuse dès sa base, feuillue. TIGE : et rameaux droits, cylindriques, de couleur foncée, glabres. FEUILLES : alternes, longues de quatre à six pouces, pétiolées, dentées, sur les bords, comme terminées en forme de coin ; entières à leur base, veinées en dessous ; les plus inférieures ovales, les supérieures partagées en trois lobes. PETIOLES : longs de deux à trois pouces, presques cylindriques. STIPULES : deux, opposées, subulées, caduques, placées près de la base des pétioles. FLEURS : disposées une à une et presques sessiles dans les aisselles des feuilles, longue de deux pouces. Calice légèrement charnu, coloré, canapulé, persistant. Corolle trois fois plus grande que le calice, cinq pétales oblongs, arrondis et très large au sommet. Etamines nombreuses réunies en un tube cylindrique, charnu et coloré. Pistils : ovaire pyramidal ; style simple, droit, partagé jusque vers son milieu en cinq filets ; cinq stygmates en forme de tête d’un rouge vif et tomenteux. FRUIT : capsule à cinq loges.

Nota : Fruit comestible, feuilles d’un goût acide semblable à l’oseille, s’emploit au même usages que cette dernière plante. Utilisations : fraîches, ou mieux légèrement cuites à l'eau en cataplasmes, (abcès, troubles dermatologiques prurigineux, crevasses, piqûres d'insectes), en décoction, bains de siège, pour les troubles ano-rectaux, en infusion et gargarisme , angine, stomatite, en infusion ou décoction filtrée et sucrée : bronchites, toux irritatives, et, troubles dysentériques, colites spasmodiques.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .