FANDOM


Philippa Eilhart (Polonais et aussi dans les traductions des romans, Filippa Eilhart), était la magicienne conseillère du Roi Vizimir , et demeura à la cour Rédanienne même après sa mort, dont elle était probablement responsable. Elle est parmi les seules magiciennes capable de l'art du polymorphisme.

Elle a mené le soulèvement de Thanedd contre la Confrérie des Mages, avec l'intention de neutraliser les traîtres présumés alliés avec Nilfgaard.

Elle fait partie des fondatrices de la Loge des Magiciennes, et considérée comme son chef.

Dans The WitcherModifier

Bien que Geralt ne la rencontre pas en personne, son nom paraît ça et la dans plusiers conversations.

  • "La magicienne Philippa Eilhart est en ville." — entendu dans le Quartier des marchands.
  • Certains joueurs ont spéculé que la personne avec laquelle Triss Merigold s'entretient par son miroir magique au début de Chapitre III pourrait être Philippa Eilhart. Mais, dans les romans, elle est décrite comme une brune.

Note: Le modèle de ce personnage est le même que celui utilisé pour Yeux bleus et les Courtisanes.

Dans The Witcher 2: Assassins of KingsModifier

Tw2 journal Filippa
Philippa Eilhart est l'un des personnages principaux de The Witcher 2: Assassins of Kings.

Entrée de JournalModifier

Une fois de plus, le destin voulut que Geralt et moi croisâmes la route de Philippa Eilhart, le bijou de la cour de Tretogor et autrefois la magicienne de confiance du roi Vizimir II. Philippa faisait partie des mages les plus doués de son époque, l'une des rares à maîtriser l'art du polymorphisme. On ne saurait sous-estimer son intelligence et son influence à la cour redanienne. Fière, indépendante et d'une beauté renversante, aussi gracieuse dans une élégante robe que dans une tenue d'homme, c'est sans nul doute l'une des plus belles femmes qu'il m'ait été donné de rencontrer. Nonobstant son charme glacial indiscutable, je ne compterais pas Philippa Eilhart parmi les femmes les plus agréables. Son seul regard faisait trembler les hommes les plus braves, et la seule idée de passer une nuit avec elle eût suffi à leur donner la chair de poule.
À cette époque, Philippa Eilhart séjournait dans la ville de Vergen. Elle faisait partie de l'entourage proche de Saskia, la tueuse de dragons. Au vrai, ses intentions restaient obscures, c'était le moins qu'on pût dire. L'ancienne magicienne à la cour du défunt roi Vizimir de Redania n'était, en effet, pas connue pour son altruisme.
On ne peut toutefois nier que sans elle, Geralt n'aurait pu retrouver son chemin dans le brouillard magique. Philippa lui rendit à cette époque un précieux service.
Ses qualifications en matière de malédictions, de magie et de phénomènes surnaturels étaient indéniables. Si quelqu'un pouvait aider le sorceleur, c'était certainement Mademoiselle Eilhart. Je me réjouis toutefois que ce fût Geralt, et non moi, qui fût contraint de parler à la magicienne de Tretogor.
Ce fut Philippa qui donna au sorceleur la liste des ingrédients nécessaires à l'antidote pour sauver Saskia. La connaissance des recettes, des ingrédients et de leurs propriétés particulières était la clef de voûte des arcanes de la magie, et peu égalaient Eilhart dans ce domaine.
Philippa dupa tout le monde, non seulement en ensorcelant celle qui lui faisait confiance, tout en feignant d'agir dans son intérêt, mais aussi en manipulant Geralt et Iorveth pour arriver à ses fins. Même si c'était inéluctable, cela laissait un arrière-goût amer qui donnait lieu de croire que ces agissements étaient la cause de la méfiance généralisée à l'égard des magiciennes, et plus spécifiquement à l'égard de la gent féminine. Eilhart enleva Saskia et partit pour Loc Muinne. À l'époque, nous ignorions encore ce qu'elle avait en tête.
Fuyant le victorieux Henselt, Philippa Eilhart partit avec Sheala et Saskia en direction de Loc Muinne, où devait se tenir un sommet entre mages et têtes couronnées.
Si Philippa Eilhart pensait mettre fin à ses ennuis à Loc Muinne, elle était bien loin du compte. Elle fut arrêtée par les Redaniens peu après son arrivée et placée dans un donjon, en attendant la décision du roi.
Pour ses agissements récents, mais aussi pour certains événements passés, la magicienne fut sauvagement énucléée au cours de son interrogatoire. Elle perdait pied petit à petit, et seul un miracle semblait pouvoir la sauver.
Geralt n'avait aucune envie de venir en aide à la magicienne qui avait trahi sa confiance, mais les arguments de Philippa étaient justifiés. Elle seule pouvait délivrer Saskia de son sort. Le sorceleur se résigna donc à lui faire confiance une fois de plus.
On aurait pu croire que la magicienne, aveugle et épuisée, n'avait aucune chance de s'enfuir. Pourtant, accrochée à un dernier espoir, elle profita d'une seconde d'inattention de ses deux gardiens pour fuir Loc Muinne, métamorphosée en chouette. Il ne fait aucun doute que la présence d'un Iorveth assoiffé de vengeance avait stimulé la motivation de la magicienne, et que la peur lui avait donné des ailes… C'est le cas de le dire !

GalerieModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .