FANDOM


Le polymorphisme est une aptitude que possèdent les magiciens les plus puissants, certaines espèces de dragons et certains vampires supérieurs, comme les brouxes (telle Vereen dans « Un grain de vérité ») ou le vampire Regis. Les personnes maîtrisant le polymorphisme peuvent prendre l'apparence d'un animal ou d'une race humanoïde.

Polymorphes connusModifier

Dans les nouvelles et romansModifier

  • Philippa Eilhart est une magicienne très puissante qui, à plusieurs reprises, se change en grande chouette grise.

Dans le jeu «The Witcher 2: Assassins of Kings »Modifier

  • Saskia, un dragon du nom de Saesenthessis, est la fille de Villentretenmerth et a hérité de sa faculté de métamorphose, mais son pouvoir est limité à une seule apparence car elle n'est pas un dragon doré. Elle a choisi de prendre les traits d'une femme attirante afin de s'assurer le soutien de ses soldats.
  • Philippa Eilhart est également présente dans le jeu et se change en chouette entourée d'un halo orangé, notamment pour guider Geralt à travers la brume spectrale au début du deuxième acte.

Sous la plume de SapkowskiModifier

— Tu comprends, Geralt ? murmura Jaskier en frottant ses mains tremblantes. Tu comprends ? Il existe une ballade antique sur un dragon doré. Les dragons dorés peuvent...

— ... peuvent prendre toutes les formes, compléta le sorceleur, même une forme humaine.

— « Les limites du possible », L'Épée de la Providence

Sa métamorphose n'avait pas les caractéristiques d'une forme s'effaçant progressivement ou disparaissant dans le flou d'une illusion. Elle s'opéra en un clin d’œil. À l'endroit où se tenait encore un instant plus tôt le chevalier frisé dans une tunique ornée de trois oiseaux noirs avait pris place un dragon doré, tendant son long coup svelte en guise de reconnaissance.

— « Les limites du possible », L'Épée de la Providence

La chouette disparut, laissant place à une Filippa Eilhart maladroitement accroupie.

— page 307, Le Sang des Elfes


Une énorme chouette grise se posa sans bruit sur la rampe du quai ; elle battit des ailes, se hérissa et se transforma en une Filippa Eilhart tout aussi hérissée et trempée.

— page 349, Le Sang des Elfes
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .